Chute de cheveux : les solutions

Avant de traiter l’alopécie, il convient d’en connaître la cause. Les facteurs incriminés sont nombreux et la chute de cheveux peut être passagère ou persistante. Indépendamment des prescriptions médicales – dans le cas d’une alopécie irréversible comme la calvitie -, il convient de bien choisir ses produits de soin. Un nettoyage en profondeur de l’organisme peut également s’avérer nécessaire, à travers une cure de suppléments alimentaires. Découvrez quelques solutions pour éviter une perte de cheveux.

 Perte de cheveux : pourquoi ?

Les hommes seraient plus touchés par l’alopécie que les femmes, à des degrés différents par contre. La perte de cheveux semble plus visible chez les femmes qui ont les cheveux longs, qui se peignent et se coiffent beaucoup plus fréquemment que les hommes parce que les cheveux des femmes sont plus sensibles que ceux des hommes. Une chute peut être androgénétique et plus courante, dans ce cas, elle est irrévocable. Cette forme de perte de cheveux appelée calvitie existe bel et bien chez les deux sexes mais c’est sur les femmes qu’il domine le plus, mais semble plus diffuse et plus lente chez la femme. Le traitement consiste alors à ralentir autant que possible l’évolution du phénomène. La fluctuation des hormones induit aussi la perte et la chute de cheveux. Le stress, les soins en chimiothérapie, le changement de saison et l’utilisation des produits non convenable sont autant d’autres facteurs en cause. La carence en nutriments semble quant à elle passer inaperçue, mais reste un danger pour les cheveux et la santé en général. Il est nécessaire de faire le point sur ce volet, en corrigeant son mode d’alimentation.

Bien manger pour limiter l’alopécie

On peut tout à fait lutter contre la chute de cheveux à coups de fourchette ! Certains aliments plus riches en nutriments ont une action bénéfique sur les follicules pileux pour favoriser la repousse. La kératine, le principal composant des cheveux, doit en effet constamment être gorgée de vitamines, de minéraux et d’acides aminés soufrés pour remplir son rôle de protecteur à plein temps. Les aliments qui aident la kératine à stimuler la repousse capillaire doivent aussi contenir une proportion suffisante de zinc, de fer et de magnésium.

Le jaune d’œuf est l’aliment complémentaire de santé capillaire par excellence quand il s’agit de pourvoir la kératine  en vitamines A et B et en protéines. Sa consommation régulière  favorise une bonne distribution de l’oxygène dans les cellules capillaires, pour que les cheveux respirent mieux. Les noisettes sont aussi pleines de fer, un nutriment dont la fonction essentielle est de lutter contre le vieillissement des cellules capillaires avant l’heure. Le fer combat l’action des radicaux libres qui ternissent les cheveux et les fragilisent à la racine. Les kiwis, les bananes et les céréales complètes sont également d’autres  aliments santé pour les cheveux en perte de tonicité.

Les soins mécaniques et les compléments alimentaires

Comme il peut être difficile de bien jauger l’apport journalier recommandé en nutriments à travers l’alimentation, la cure de complément alimentaire croissance cheveux peut être faite en complément d’un régime sain, varié et équilibré. Un supplément est en effet conçu pour combiner plusieurs actions : lutter contre la chute de cheveux déjà installée, prévenir une rechute, structurer la fibre capillaire, pour la croissance des cheveux etc. Le complément alimentaire doit cependant être choisi en fonction de la manifestation de l’alopécie et de ses causes. Même si les produits sont proposés en vente libre, une cure doit idéalement être envisagée sur l’avis d’un thérapeute ou d’un médecin en fonction de l’importance de la perte de cheveux. Dans tous les cas, il convient de bien respecter la posologie et la durée du traitement pour avoir le résultat parfait .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*