À quel âge peut-on faire une greffe de cheveux ?

La perte de cheveux qui porte aussi le nom d’alopécie ou plus couramment calvitie ne concerne pas seulement les personnes âgées, les jeunes adultes aussi sont touchées par ce mal. Les pertes de cheveux sont causées par plusieurs facteurs, elles peuvent être liées à l’hérédité, à la génétique, à une prise de médicaments forts, au stress, à des carences alimentaires, etc. Autant de facteurs qui causent autant d’alopécies différentes ; certaines peuvent être traitées par des médicaments ou une meilleure hygiène de vie, d’autres se résorbent naturellement avec le temps et d’autres encore nécessitent des solutions plus radicales comme la greffe de cheveux. Pourtant, les greffes de cheveux ne réussissent pas à tout le monde, certains y trouvent leur compte et d’autres en ressortent déçus. Qu’est- ce qui explique ces divergences de résultats malgré que les procédures soient les mêmes ?

Les nouvelles techniques de greffes de cheveux

 

Solliciter les greffes de cheveux semble être la solution ultime pour certaines personnes atteintes de calvitie Toutefois, subir une telle opération reste assez long et fastidieux. Gardons à l’esprit qu’une greffe de cheveux est avant tout une procédure chirurgicale qui nécessite de mettre le patient sous anesthésie locale. La procédure doit être menée par un professionnel, soit un chirurgien spécialisé, soit un dermatologue. Ce dernier doit jouir d’une expérience avérée afin de mener à bien cette opération délicate. La première étape de la procédure est d’abord la rencontre avec le spécialiste afin de déterminer l’ampleur du mal et de planifier la ou les procédures qui permettront de résorber la calvitie. Ensuite, le jour même de l’opération, le chirurgien prélève des cheveux sous forme d’unités folliculaires sur la zone donneuse, qui est généralement située à l’arrière. Une fois les cheveux sains récupérés, ils sont implantés un à un sur la zone à problème grâce à des aiguilles très fines. Après l’opération des croûtes peuvent apparaître sur les zones implantées, mais elles disparaissent une dizaine de jours après. Les cheveux recommencent à pousser seulement après plusieurs mois, et le résultat définitif est visible après environ 12 mois.

Conseils pour une greffe capillaire sans surprise

 

De nombreux facteurs influencent la réussite ou non d’une greffe de cheveux. Parmi ces facteurs nous pouvons citer le type de calvitie, la qualité des cheveux dont dispose la zone donneuse, mais aussi l’âge du patient. Contrairement à ce que l’on pense, plus le sujet est jeune et moins la greffe a des chances de réussir. Comment cela s’explique-t-il ? Avant l’âge de 30 ans, les hormones ne sont pas encore stables, par conséquent il y a des chances pour que le patient ait encore besoin d’une greffe des années plus tard. Il est préférable de faire une opération de ce type entre 30 ans et 40 ans, c’est là la période la mieux adaptée aux greffes de cheveux. Lorsque l’on souffre d’alopécie et que l’on  a moins de 30 ans, de nombreuses alternatives à la greffe se présentent, notamment la prise de médicaments ou de compléments en vitamines. Ces traitements permettent de freiner l’alopécie ou d’augmenter la densité des cheveux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*