C’est quoi l’hypermétropie ?

L’hypermétropie est un trouble de la réfraction présent chez 35% des moins 60 ans et 70% des plus de 70 ans. Toutefois, ces chiffres sont à considérer avec plus de précision. En effet, la croissance de l’œil s’étale de la naissance jusqu’à 10 – 12 ans. Durant cette période, l’œil trop petit est responsable d’une hypermétropie. Elle est faible chez la plupart des enfants et se corrige d’elle-même lorsque l’œil a terminé sa croissance.

Chez les personnes de plus de 70%, l’hypermétropie résulte généralement d’une déformation naturelle du cristallin.

Cet article revient sur les caractéristiques de l’hypermétropie, ses causes, et comment elle se corrige.

Comment se caractérise l’hypermétropie ?

Définition de l’hypermétropie

L’hypermétropie est souvent présentée comme l’inverse de la myopie. En effet, une personne souffrant d’hypermétropie a une vision floue de près.

Deux types d’hypermétropies se distinguent :

  • L’hypermétropie axiale : elle est causée par un œil trop court et concerne essentiellement les enfants de moins de 12 ans, durant la croissance des yeux
  • L’hypermétropie d’indice : liée soit à une courbure cornéenne congénitale ou traumatique, soit à une courbure cristallinienne liée à l’âge, soit suite à une opération de la cataracte ou à une luxation du cristallin

L’hypermétropie axiale est la forme la plus répandue. Cependant, chez la majorité des enfants, elle est faible, voire imperceptible.

Différents degrés d’hypermétropie

L’hypermétropie se mesure par une dioptrie positive, mais elle ne modifie pas l’acuité visuelle.

L’hypermétropie est considérée comme faible quand elle est inférieure à +3 dioptries. Par ailleurs, au-delà, l’hypermétropie est considérée comme forte.

Une hypermétropie forte peut engendrer d’autres troubles et en particulier un strabisme ou une presbytie prématurée.

Comment traiter l’hypermétropie ?

Comme pour la myopie, l’hypermétropie peut se corriger de deux façons :

  • Le port de lunettes ou de lentilles
  • La chirurgie réfractive

Le port de lunettes ou de lentilles ne corrige pas définitivement l’hypermétropie.  Autrement dit, sans ses lunettes ou ses lentilles, la personne voit trouble. Par ailleurs, les verres ou les lentilles sont de forme convexe, c’est-à-dire que le centre est plus épais que les bords.

À l’inverse, la chirurgie réfractive est la seule solution pour corriger définitivement l’hypermétropie. En effet, elle s’applique uniquement aux adultes, et plus particulièrement aux adultes souffrant d’une hypermétropie forte. L’opération peut s’effectuer à l’aide d’un bistouri, mais le plus souvent, les chirurgiens optent pour le laser. L’intervention consiste à remodeler la cornée.

Quelles sont les causes de l’hypermétropie ?

Comme évoqué plusieurs fois dans le texte, dans la majorité des cas, l’hypermétropie est un trouble naturel résultant d’un œil qui n’a pas terminé sa croissance. En ce sens, elle touche majoritairement les enfants et n’est pas détectée dans la plupart des cas.

Cependant, pour l’hypermétropie de puissance présente chez les adultes, les causes peuvent être multiples : hérédité, traumatisme, usure naturelle du cristallin, suite à une intervention de chirurgie réfractive pour corriger la myopie ou la cataracte.

En somme, concernant l’hypermétropie, il existe donc 2 solutions. Soit le port de lunettes adaptées, soit l’option liée à une opération des yeux, et plus précisément, un acte de chirurgie réfractive. Attention à bien prendre le temps de consulter des spécialistes des yeux afin de bien définir le degré d’hypermétropie dont vous souffrez. Comme pour tout, l’étape liée à la recherche du réel problème et de son degré de gravité est une clé de voûte pour le résoudre.

Enfin, ne paniquez pas et gardez en tête que l’hypermétropie est avant tout une maladie des yeux totalement naturelle souvent liée à l’hérédité ou à un problème inévitable de cristallin. Dès à présent, prenez le temps de consulter un spécialiste des yeux afin de disposer du bon remède, et ce, en sachant, que le meilleur n’est autre qu’un rapide acte de chirurgie réfractive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*